Les Editions Winioux

Chapitre 1

Où l’on apprend l’origine du mot Winioux et où les deux protagonistes montrent qu’elles ont plus d’un tour dans leur sac

A l’origine, Winioux était le jeu de deux copines : Marion et Rafa. En combinant les lettres de leurs deux noms de famille, elles avaient inventé ce nouveau mot. Qui était Winioux ne mangeait pas de fromage, fumait de la banane séchée et adorait les frites. Qui était Winioux rêvait d’une île secrète que l’on ne voyait pas de l’extérieur, que l’on pouvait atteindre par un pont levis géant. Pour déclencher le mécanisme, il fallait prendre la clef, derrière le compteur électrique et ouvrir le coffre planqué sous une latte du plancher, dans lequel il y avait leur carnet secret (rempli d’observations sur les garçons, dont la clef était cachée dans la cabane à oiseaux qu’il fallait ouvrir avec un clou que l’on pouvait trouver dans le garage), un paquet de Stuvesant Light emprunté à la mère de Marion, une clef (qui permettait d’ouvrir la parabole invisible de l’extérieur) et la carte-mère du pont levis.

Winioux était un genre de secte top-secrète dirigée par deux gourous très charismatiques (l’un pour l’autre !), au son de « 22, v’là les flics, Vindiou, v’là le fric, Winioux, v’là les frites », sans adepte bien sûr (par souci de discrétion). Winioux c’était avant tout une attitude face à la vie, mêlant ironie et auto-dérision. L’indécent logo, se constituait d’une terre auréolée, soutenue par une main, dont le majeur était tendu.

Puis Marion et Rafa ont pris en maturité... L’une a révélé au grand jour son talent pour le dessin (le zèle qu’elle mettait à dessiner des clefs en disait long sur ses prédispositions), l’autre pour l’écriture. Et comme elles voulaient continuer à s’amuser ensemble, elles ont décidé de créer des livres. Elles ont commencé par l’histoire d’une plume qui parle. Malgré les journées de travail, cela n’a rien donné. Puis l’histoire d’une petite fille pauvre qui rencontre un prince ; tiré à un exemplaire – pas mal.

Peut-être leurs créations n’étaient-elles pas encore complètement abouties, mais pour le moins, la définition de Winioux s’affinait. Cela devenait à leurs yeux une façon de dire le monde, alliant l’art aux mots afin de faire émerger de nouvelles idées.