Machinerie à l’usage d’auteurs incertains

Marie-Laure et Kristina Depaulis

Marie-Laure Depaulis est née en France où elle a enseigné l’italien pendant dix années. En 2009, un départ pour le Maroc l’a incitée à se consacrer pleinement à l’écriture d’histoires poético-imaginaires.
Elle vit aujourd’hui en Grèce où elle tente de conjuguer ses deux passions : la transmission et l’écriture.

L’éditeur numérique Chemins de travers a publié en 2010 une série de contes étiologiques. Du plaisir qu’elle a éprouvé au cours de ses déambulations casaouies est né le recueil Les promenades de Lina à Casablanca, une évocation poétique de flâneries urbaines imaginaires. Enrichi des photographies de Khalil Nemmaoui, cet ouvrage a été édité par Yanbow al Kitab en novembre 2011.

Bibliographie

Recueil de nouvelles, littérature jeunesse :
"Les promenades de Lina à Casablanca", Yanbow al Kitab, 2011
Albums jeunesse (livre numériques)
"Pourquoi le vent est-il transparent ? ", Chemins de tr@verse, 2010
"Pourquoi les pendules tournent-elles toutes dans le même sens ?", Chemin de tr@verse, 2010
"Pourquoi les téléphones sonnent-ils ? ", Chemins de tr@verse, 2010
"Pourquoi la mer est-elle salée ? ", Chemins de tr@verse, 2012
"Pourquoi les livres sont-ils pleins de mots ? ", Chemins de tr@verse, 2012
La suite à paraître...
"Pourquoi le pain fait-il des miettes ? ", Chemin de tr@verse, 2013
"Pourquoi les bulles sont-elles rondes ? ", Chemin de tr@verse, 2013

Kristina Depaulis, plasticienne sculpteur, vit et travaille en Limousin. Depuis l’obtention de son DNSEP elle poursuit une activité et un engagement artistique soutenus. Elle crée des objets mobiles-pénétrables-manipulables-portables-contraignants-ludiques. Ils impliquent une autre lecture du lieu dans lequel ils se trouvent soit par la pratique des objets soit par la perception de quelqu’un les pratiquant. L’individu ayant fait le choix de la manipulation est d’une part renvoyé à sa propre présence et d’autre part métamorphosé en une sculpture mobile. Ces objets, dans l’expérience qu’ils créent, ouvrent une multitude de comportements possibles où se rejouent nos codes sociaux. Il s’agit d’un présent où tout se négocie (ou ne se négocie pas) avec l’autre : l’autre qui regarde, l’autre qui pratique, l’autre qui pratique avec moi... Il est question de recréer du lien, de l’échange, un présent plastique.

Catalogues

"Voulez-vous ?" - Conseil Régional du Limousin, 2012 "La grue niche sur le toit" - Musée de l’Évêché - Limoges, 2007 "Stocks en stock / art en dépôt" - Aperto - Montpellier, 2006 "Stocks en stock / art en dépôt" - Lavitrine - Limoges, 2004 "Exposition jeune création" - La Vilette - Paris, 2003 "A-mnésie" - Galerie Ocre d’art - Châteauroux, 2003 "Tour gay lussac l" - C.A.U.E Haute Vienne - Limoges, 2003 "Art en dépôt" - Nedde, 2001 "Exposition jeune création" - La Vilette - Paris, 2001 "Art en dépôt" - Nedde, 2000 "Lieux de vie, mémoires d’espaces..." - Musée de la Sénatorerie - Guéret, 1999

Acquisitions

2012 / 2008 FRAC Limousin 2008 / Musée Municipal de l’Évêché de Limoges

www.kristina-depaulis.fr